Get Adobe Flash player

Adresse

136, boulevard Suchet
75016 PARIS

tel : 01 42 24 42 24

fax : 01 46 47 29 28

Horaires

du lundi au samedi
de 9h à 19h

fermé dimanche
et jours fériés

Cartes acceptées

CARPOLISH

POUR UNE GAMME D'OPÉRATIONS DE REMISE EN VALEUR DE VOTRE VOITURE,

LES COMPAGNONS DU LAVAGE

UTILISENT LES PRODUITS «CARPOLISH»,

Audi

Porsche : pas de plate-forme commune avec la future Audi R8

Avec l’entrée de Porsche au sein du groupe Volkswagen, la question des synergies entre marques est relancée. Parmi les nouvelles perspectives, certains s’attendaient à un partage d’éléments entre 911 et Audi R8. Finalement, il n’en sera rien. Fatalement, l’indépendance de Porsche en terme de développement et d’ingénierie risque de pâtir des nouveaux liens avec les autres...

Porsche : pas de plate-forme commune avec la future Audi R8

Avec l’entrée de Porsche au sein du groupe Volkswagen, la question des synergies entre marques est relancée. Parmi les nouvelles perspectives, certains s’attendaient à un partage d’éléments entre 911 et Audi R8. Finalement, il n’en sera rien. Fatalement, l’indépendance de Porsche en terme de développement et d’ingénierie risque de pâtir des nouveaux liens avec les autres...

Audi : des nouvelles de la future RS3

Audi S3 2012 Avec l’arrivée récente de la nouvelle Audi S3, on pense fatalement au cran supérieur. D’après les propos du patron de la division Quattro, la RS3 serait prévue pour 2014 et reconduirait le cinq cylindres. Si la future Audi RS3 suit la même évolution que la plus sage S3 découverte au Mondial, attendons-nous à un coup de tonnerre chez les compactes. 300 ch, soit 35 ch de...

Mondial de Paris 2012 : les principales têtes d’affiche

Le Mondial 2012, ce n’est plus qu’une question de jours. En attendant l’ouverture de notre rendez-vous parisien, quelques-unes des premières mondiales attendues sont dernièrement apparues. Tour d’horizon des principales nouveautés. Dès ce samedi 29 septembre, la biennale parisienne ouvrira ses portes au public. L’événement a beau ne pas être spécialement le terrain de jeu...

Audi SQ5 TDI Exclusive Concept : provocation

Audi SQ5 TDI Exclusive Concept

Audi SQ5 TDI Exclusive Concept

Lorsque Audi nous a servi une version sportive du Q5, rien de choquant. En diesel, admettons. Cette fois, la démarche est un peu plus étrange avec ce SQ5 Exclusive Concept annonçant une édition limitée.    

Finalement, choisir le V6 bi-TDI de 313 ch pour motoriser le SQ5 n’était pas une mauvaise idée et collait plutôt bien au côté insolite de ce SUV compact rendu assez turbulent. Habituellement, on le connait plutôt sous le jour du modeste 4 cylindres 2 litres TDI… Et même si nous aurions préféré qu’Audi retienne le V6 3 litres TFSI des S4 et S5 (333 ch), avouons que 5,1 s sur le 0 à 100 km/h et 650 Nm de couple maxi peuvent en séduire certains. D’autant que la sonorité de ce V6 n’est pas si vilaine, nous l’avons déjà constaté sur l’A6 bi-TDI.

Un SUV sportif étant déjà contre-nature sur le papier, autant pousser la provocation au bout. Après tout, Audi propose bien un V12 au carburant lourd sur le Q7, surtout une vitrine technologique sur son savoir-faire en terme de diesel hautes performances.

Cette fois, le principe va encore plus loin : partir d’un SUV mazouté, si performant soit-il, pour offrir une série spéciale ultra-exclusive, il fallait oser. Voilà ce qui est annoncé par le SQ5 TDI Exclusive Concept, attendu pour le Mondial de Paris fin septembre. L’engin verra le jour en production en très petite série, limitée à 50 exemplaires, et apporte un peu plus d’exclusivité, comme l’avance l’intitulé. Mais… Hormis un traitement esthétique signé du département de personnalisation Audi Exclusive, aucun apport n’est à prévoir pour justifier les 33 000 € supplémentaires par rapport au SQ5 TDI de base : le prix grimpe ainsi de 59 000 € à 92 000 €. Extérieurement, la seule chose à noter est la teinte inédite bleue Aral avec reflets « Crystal », une exclusivité propre au modèle. Le restant des modifications porte sur l’habitacle, qui reçoit une sellerie en cuir Nappa et cuir tissé (un procédé inédit pour un habitacle automobile d’après Audi), contrastant avec surpiqûres blanches et ciel de toit en alcantara beige.

Voilà pour les quelques ajouts dont bénéficieront les 50 clients qui auront déboursé peu ou prou le prix d’une Porsche 911 ou d’une Jaguar XK pour un SUV diesel. Après, il y a peut-être autre chose, encore non dévoilée par Audi. L’esprit de provocation, par exemple. L’exclusivité et la rareté ont un prix, pas toujours chiffrable…

Audi SQ5 TDI Exclusive Concept Audi SQ5 TDI Exclusive Concept Audi SQ5 TDI Exclusive Concept Audi SQ5 TDI Exclusive Concept Audi SQ5 TDI Exclusive Concept Audi SQ5 TDI Exclusive Concept

Autour d’ Audi :

Audi A8 : convertie à la propulsion pour 2016

Audi : le coupé Sport Quattro pour 2015

Audi R8 E-Tron : record en vidéo sur le Nürburgring

Audi R8 : restylage, double embrayage et V10 Plus

Recherches associées :

  • audi sq5 tdi exclusive concept

Audi SQ5 TDI Exclusive Concept : provocation

Audi SQ5 TDI Exclusive Concept Lorsque Audi nous a servi une version sportive du Q5, rien de choquant. En diesel, admettons. Cette fois, la démarche est un peu plus étrange avec ce SQ5 Exclusive Concept annonçant une édition limitée.     Finalement, choisir le V6 bi-TDI de 313 ch pour motoriser le SQ5 n’était pas une mauvaise idée et collait plutôt bien au côté insolite de ce SUV...

Mercedes et Auto Union : les Flèches d’Argent au Goodwood Revival 2012

Mercedes Silver Arrow au Goodwood Revival 2012

Pour le Goodwood Revival 2012, ce weekend du 14 au 16 septembre, l’un des thèmes phares nous renverra aux Flèches d’Argent des années 30. Deux délégations Mercedes et Auto Union seront réunies outre-Manche.

C’est la tradition de la rentrée, à Goodwood. Après le Festival of Speed qui ouvre la période estivale, septembre est ponctué par le Revival. Là encore, il s’agit de réunir un parterre de légendes roulantes, parties pour s’affronter en faisant renaitre quelques joutes mythiques. Cette année, c’est une pacifique invasion germanique qui débarquera à Goodwood pour les festivités. Une dizaine de Flèches d’Argent, Mercedes et Auto Union, auront traversé la Manche pour l’occasion.

Du côté de L’Étoile, on recensera les W25, W125, W154 et W165, menées par des anciens pilotes de DTM tels que Bernd Schneider, Roland Asch, et même une légende de la F1 avec Sir Jackie Stewart. Face à la débauche de puissance des Mercedes (jusqu’à 600 ch pour la W125, et nous étions en 1937), Auto Union en sera pas en reste avec deux répliques de Type C et D, et surtout deux Type D restaurées, dont une « Doppel Kompressor » (double compresseur) de 1939, récemment acquise par Audi.

Les Anneaux rendront ainsi hommage à leur patrimoine sportif, notamment à ses pilotes Tazio Nuvolari et Bernd Rosemeyer (le premier à avoir atteint les 400 km/h sur route, en 1937 avec une Auto Union Type C). Celui-ci remportait d’ailleurs le premier Grand Prix d’Angleterre, voilà 75 ans. Les volants seront cette fois confiés à d’autres grands noms, comme Frank Biela, Jacky Ickx et l’ex-Pink Floyd Nick Mason.

Mercedes contribuera également à l’ambiance du Revival avec la recréation d’une ligne de stand et d’un paddock des années 30. En parallèle, d’autres thématiques seront à l’honneur pour cette édition 2012 : avec deux cinquantenaires incontournables, notamment. Ferrari 250 GTO et AC Cobra fêtent cette année leur demi-siècle d’existence. L’occasion d’un retour en images, à suivre…

Sur le même thème :

Le Mans Classic 2012 : intemporelles 24 Heures

Ferrari : une 250 GTO vendue 35 millions de dollars

Ferrari 250 SWB : Villa d’Este 2012, le mot de la fin

Villa d’Este 2012 : le Concours d’élégance en images

Recherches associées :

  • goodwood revival 2012 photos
  • auto union
  • revival 2012
  • goodwood septembre 2012
  • ickx
  • pilote mercedes goodwood revival 2012
  • pilote festival goodwood revival
  • nick mason goodwood revival
  • mercedes f1
  • mercedes années 30

Bentley Continental : V8 biturbo pour la nouvelle Flying Spur

Bentley Continental Flying Spur V8, mule d'essai

Bentley Continental Flying Spur V8, mule d'essai

C’est presque chose faite, le renouvellement de la famille Bentley Continental sera bientôt complet. Après le coupé GT et le cabriolet GTC, la berline Flying Spur se prépare. Et l’arrivée du petit V8 biturbo par la même occasion.

Après les premiers clichés de la nouvelle Continental Flying Spur apparus sur la Toile en juillet dernier, une nouvelle série d’images de l’anglaise fait surface. Toujours lourdement camouflée, mais un indice est clair : les sorties d’échappement en doubles ovales, déjà vues sur coupés et cabriolets Continental dotés du V8 biturbo 4 litres d’origine Audi, indiquent clairement que même la berline Flying Spur se convertira au downsizing. En dessous du W12, qui revendique désormais 575 ch, ce petit bloc de 507 ch et 660 Nm assurera l’entrée de gamme, et l’argument « vert ». Désactivation d’un banc de cylindres à régime stabilisé, nouvelle boite ZF 8 rapports, récupération d’énergie au freinage… Comme sur les GT V8, seul le Start& Stop devrait être absent, pour d’évidentes raisons de noblesse de fonctionnement.

Côté esthétique en revanche, rien ne filtre. On peut toutefois s’attendre au même traitement que sur les GT et GTC, à savoir une calandre légèrement plus verticale et des contours de malle de coffre redessinés. La première apparition sans masque est prévue pour Paris, fin septembre, ou Los Angeles, en novembre.

Bentley Continental Flying Spur V8, mule d'essai Bentley Continental Flying Spur V8, mule d'essai Bentley Continental Flying Spur V8, mule d'essai

Images : Motorauthority

Autour de Bentley :

Bentley : nouvelle vidéo de la Continental GT Speed

Bentley : une future supercar annoncée au Mondial de Paris

Bentley : Continental GT Speed en détails

Bentley : Mulsanne Vision Concept, héritier de l’Azure

Recherches associées :

  • bentley flying
  • bentley news
  • bentley s occasion
  • nouvelle bentley

Porsche : Cayenne S Diesel pour début 2013

Porsche Cayenne S Diesel (2013)

Porsche Cayenne S Diesel (2013)

Faire du volume, cela passe par le diesel. Même chez Porsche, ce n’est pas nouveau. Après le V6 de 240 ch, le Cayenne s’enrichit d’une variante Cayenne S diesel dotée d’un V8 4,2 litres de 382 ch, lui aussi d’origine Audi.

Il suffit de se pencher sur les chiffres de vente du Cayenne pour s’apercevoir que le diesel est entré dans les mœurs du public Porsche. D’une partie du moins, car on imagine  mal la réaction à l’idée d’une 911 ou d’un Boxster au mazout. Si le SUV Porsche est le plus vendu du catalogue du constructeur, c’est en grande partie grâce au V6 3 litres disponible depuis la fin de la précédente génération du Cayenne. Principalement en Europe, ce moteur est devenu un vecteur de conquête pour le constructeur. La Panamera y a d’ailleurs droit depuis l’an dernier, sans choquer personne finalement.

Aujourd’hui, le diesel fait une nouvelle entrée dans la gamme Porsche avec un Cayenne S Diesel, annoncé depuis quelques mois. Là encore, la mécanique greffée est de provenance Audi : le V8 de 4,2 litres TDI déjà vu sur l’A8 et le Q7, avec 340 ch et 800 Nm de couple, a été retenu. La gestion électronique et la suralimentation ont toutefois été retravaillées, faisant passer la puissance à 382 ch. Le couple maximal augmente légèrement, à 850 Nm dès 2000 trs/mn. La transmission également est reprise du cousin d’Ingolstadt, puisqu’il s’agit de la Tiptronic S 8 rapports, et non de la boite PDK maison à double embrayage. Visuellement, on retiendra simplement des étriers argentés (plus gros, empruntés au V8 essence) et des éléments aérodynamiques noirs au niveau des prises d’air du bouclier avant.

Côté chiffres, le S Diesel fait légèrement mieux que son homologue V8 essence : 5,7 s sur le 0 à 100 km/h contre 5,9 s, 3,8 s en relances de 80 à 120 km/h (contre 4 s), et 252 km/h en pointe. La consommation, principal argument, est annoncée à 8,3 l/100 contre 10,5 l, permettant une autonomie de 1200 km. Côté noblesse de fonctionnement en revanche, cela risque d’être une autre affaire. Toujours dans une optique d’efficience, le Start & Stop est monté d’office.

La tarif débute à 79 213 €, à comparer aux 76 985 € du S essence. Proposé à la vente à partir de janvier 2013, le Cayenne S Diesel sera présent sur le stand Porsche fin septembre au Mondial de Paris.

Autour de Porsche :

Porsche : 911 Carrera 4 et 4S, le plein d’images

Porsche 911 : Carrera 4 et 4S 991 attendues au Mondial

Résultats Porsche : toujours en hausse au 1er semestre 2012

Essai Porsche Cayenne S Hybrid : question d’équilibre

Recherches associées :

  • cayenne 2013
  • nouveau porsche panamera 2013
  • nouvelle porsche cayenne 2013
  • achat porsche cayenne
  • topic:porsche_cayenne
  • porsche cayenne v8 tdi
  • porsche cayenne 2013
  • porsche boxster s 2013
  • porsche 991 gt3 pdk septembre 2012
  • porsche 27 septembre

Audi : RS5 Cabriolet dévoilée

Audi RS5 Cabriolet

Audi RS5 Cabriolet

Comme promis, Audi nous servira au Mondial une RS5 Cabriolet. La RS4 découvrable aura donc bien une descendance. Et point de downsizing au programme, le V8 FSI de 450 ch est bien reconduit.

Ans après l’arrivée du coupé RS5, le label Renn Sport s’applique désormais au cabriolet A5. Et comme sur sa sœur couverte, on joue dans un autre registre que celui du bourgeois cabriolet que nous connaissions. Peu avant son lancement, l’hypothèse de l’abandon du V8 atmosphérique de 4,2 litres avait été avancée par certains. Audi aurait en effet peu saisir l’occasion, comme avec la S5, pour introduire une nouvelle mécanique plus efficiente. Le nouveau 4 litres biturbo, en l’occurrence. Mais non, le bon vieux bloc FSI de 450 ch, en voie de disparition certes, est toujours présent. Désormais, la RS5 sera l’une des rares à proposer un V8 traditionnel à découvert, à ce niveau tarifaire (88 500 € annoncés en Allemagne).

Par rapport au coupé, la base technique ne change pas. Toujours 450 ch (à 8250 trs/mn) et un couple maximal de 430 Nm (à 4000 trs/mn), transmis au sol via la boite S-Tronic 7 rapports à double embrayage et la transmission intégrale Quattro. Celle-ci concserve la même configuration, à savoir une répartition du couple favorisant le train arrière (40/60 en temps normal), pouvant passer de 70 % à l’avant à 85 % sur le train arrière selon la sollicitation et les conditions de motricité. Évidemment, les liaisons au sol sont également reprises en grande partie au coupé RS5, et le différentiel arrière autobloquant est toujours proposé en option… Le cabriolet devrait donc offrir un dynamisme similaire, du moins en conduite courante. En usage plus extrême, la perte du toit se traduira comme d’habitude par une rigidité amoindrie et quelques kilos supplémentaires.

Le chronomètre reste au beau fixe, avec 4,9 s sur le 0 à 100 km/h, contre 4,5 s pour le coupé, et toujours une vitesse de pointe limitée à 250 km/h. Relever celle-ci à 280 km/h est toujours possible via le catalogue d’options. Enfin, concernant la robe, la recette était prévisible : on retrouve les ailes légèrement élargies du coupé RS5, le bouclier avant largement ajouré, les double sorties ovales et les jantes spécifiques de 19 pouces montées d’office (chaussées en 265/35, 20 pouces et 275/30 en option).

Rendez-vous à la Porte de Versailles dès le 27 septembre pour sa première apparition publique, et dans les semaines à venir pour ses premiers tours de roues.

Audi RS5 Cabriolet Audi RS5 Cabriolet Audi RS5 Cabriolet Audi RS5 Cabriolet Audi RS5 Cabriolet Audi RS5 Cabriolet Audi RS5 Cabriolet Audi RS5 Cabriolet Audi RS5 Cabriolet Audi RS5 Cabriolet Audi RS5 Cabriolet Audi RS5 Cabriolet

Autour d’ Audi :

Audi RS5 Cabriolet : le compte à rebours !

Essai Audi RS5 V8 FSI : arts et métiers…

Audi A8 : convertie à la propulsion pour 2016

Audi : le coupé Sport Quattro pour 2015

Recherches associées :

  • audi a6 sport cabriolet
  • audi rs4 cabriolet 2012
  • RS4 CABRIOLET 2012
  • audi coupee sport
  • audi rs5 2012 CABRIOLET
  • audi rs5 concept
  • rs4 cab
  • rs4 cabriolet
  • rs5 cabriolet esai video turbo fr

Photos