Get Adobe Flash player

Adresse

136, boulevard Suchet
75016 PARIS

tel : 01 42 24 42 24

fax : 01 46 47 29 28

Horaires

du lundi au samedi
de 9h à 19h

fermé dimanche
et jours fériés

Cartes acceptées

CARPOLISH

POUR UNE GAMME D'OPÉRATIONS DE REMISE EN VALEUR DE VOTRE VOITURE,

LES COMPAGNONS DU LAVAGE

UTILISENT LES PRODUITS «CARPOLISH»,

salon de francfort 2011

Maserati : objectif 40 000 ventes par an d’ici 2015


Dans un entretien, Harald Wester (PDG de Maserati) a indiqué viser 40 000 véhicules vendus par an d’ici 2015 grâce à la sortie de trois nouveaux modèles.

Le mois dernier, Maserati dévoilait au Salon de Francfort son nouveau modèle : le Kubang, un 4×4 de luxe plutôt réussi. Visiblement, cette présentation donne des ailes à la marque au Trident. Dans un entretien au magazine EVO, le patron de Maserati a ainsi indiqué viser les 40 000 voitures vendues par an d’ici 2015. Un objectif énorme quant on sait que les ventes actuelles sont d’environ 5 700 exemplaires par an.

Malgré tout, Harald Wester y croit. Pour lui, 40 000 ventes par an, c’est possible grâce aux futures sorties de trois modèles : le fameux Kubang, la nouvelle génération de la Quattroporte, et une berline censée concurrencer l’Audi A6, la BMW Série 5 et la Mercedes Classe E. Trois modèles qui disposeront de V6 ou V8 Ferrari et qui sont attendus pour 2012 et 2013. Après, est-ce que cela suffira à faire exploser les ventes comme le souhaite Harald Wester ? Réponse en 2015.

Porsche : deux vidéos officielles de la nouvelle 911

Le salon de Francfort achevé, Porsche continue de mettre en lumière la nouvelle 911 à travers deux vidéos officielles.

La nouvelle génération de la 911 a créé la sensation au récent salon de Francfort, la sportive allemande est tout simplement le modèle qui s’est attiré le plus de retombées médiatiques lors de cette 64e édition. Porsche entretient la popularité de la nouvelle 911 via deux vidéos officielles dans lesquelles la Carrera et la Carrera S promènent leurs courbes. Sous l’œil d’une caméra conquise, les deux sportives étalent leur pedigree…La Carrera S a déjà mis le Nürburgring à ses roues en bouclant le tour en 7min40sec, même temps que la 911 GT3.

Silence,  la 911 roule :

Des freins carbone céramique pour la M5 ?

BMW travaillerait à des freins carbone céramique en option pour la M5 F10 introduite au salon de Francfort 2011.

La berline dévoilée au salon de Francfort 2011 pourrait ajouter une option des plus intéressante à son catalogue : BMW réfléchirait en effet à équiper la M5 de freins carbone céramique dès son arrivée sur le marché l’an prochain. Efficience encore donc du côté de la marque à l’hélice, qui a déjà remplacé le V10 par un V8 4.4l biturbo de 560ch et 680 Nm. A la clé de cette première modification des économies de carburant de l’ordre de 30%. Efficience d’une part, argument marketing de poids d’autre part.

Rarement disponibles sur les berlines, les freins carbone céramique (plus légers et plus résistants à la chaleur) seraient fournis par Brembo, ils constitueraient surtout un atout supplémentaire pour la M5 F10 auprès de la clientèle. La promesse ? Une berline au caractère sportif renforcé. Poids abaissé, plaisir de conduite décuplé. La berline devrait chausser des gommes de 20 pouces avec ces freins carbone céramique, une ligne supplémentaire sur la facture qui démarre déjà à 117 000 euros. La M5 F10sera commercialisée début 2012 sur le marché européen.

Ferrari 458 Spider : 226 800 euros

Ferrari a levé le voile sur les tarifs de la 458 Spider tout juste introduite au salon de Francfort. Il faut se délester de 226 800 euros pour acquérir la belle italienne.

La version découvrable de la 458 Italia a fait son entrée officielle au salon de Francfort il y a quelques jours (lire notre article ici), Ferrari présente aujourd’hui la note : les clients européens de la 458 Spider devront se délester de 226 800 euros pour accueillir l’italienne dans leur garage. La facture s’alourdit de plus de 30 000 euros par rapport à la Berlinetta, le prix à payer pour rouler cheveux au vent…

La sportive abrite un V8 4.5l d’une puissance de 571ch pour 540 Nm de couple. Le toit en dur escamotable en aluminium, petit sacrifice esthétique, permet d’abaisser le poids de l’italienne de 50 kg pour un total de 1380 kg sur la balance. La 458 Spider avale le 0 à 100 km/h en 3.5 secondes, elle file à 320 km/h en vitesse de pointe. Ferrari entamera les livraisons de la 458 Spider le mois prochain.

La vidéo du salon de Francfort 2011 par Sport-Prestige :

Francfort 2011 : 928 000 visiteurs !

L’édition 2011 du salon de Francfort a fermé ses portes hier soir, 928 000 visiteurs se sont rendus à l’IAA cette année. Une fréquentation en hausse de 10% par rapport à 2009.

Le rendez-vous majeur de la rentrée automobile a fermé ses portes hier soir sur une fréquentation en hausse de 10% ; 928 000 visiteurs se sont pressés dans les allées du salon de Francfort cette année, un score en forme de pied de nez à la crise. Les chiffres sont meilleurs qu’attendus, il faut dire que les organisateurs avaient pris soin de formuler des objectifs  de fréquentation relativement modestes avant l’ouverture du salon. Matthias Wissman, président de la confédération automobile allemande, se félicitait d’ailleurs des chiffres : « Cet afflux de visiteurs montre que la fascination pour l’automobile reste intacte chez beaucoup de personnes. »

Le succès de l’édition 2011 du salon de Francfort souligne le prestige intact de l’automobile et surtout du haut de gamme ; Ferrari, Bentley ou BMW affichent des chiffres de vente records depuis le début de l’année, ils ont profité du rendez-vous allemand pour s’offrir une grande opération séduction.

Si une certaine prudence était affichée en coulisses le salon de Francfort a tenu toutes ses promesses côté stands ; les constructeurs ont soigné les visiteurs à coups d’exclusivité et de modèles toujours plus haut de gamme. Le trio allemand a notamment profité à plein de son rôle d’hôte : stands démesurés, nouveautés en pagaille. La nouvelle 911, la SLS AMG Roadster, la BMW M5 ont démontré que luxe et puissance font toujours bon ménage.

L’armada étrangère n’était pas en reste lors de cette 64e édition : Ferrari a mis en lumière la 458 Spider, Rolls-Royce a exposé la Phantom V16 tandis que Bugatti a sorti son habituelle création unique sur base de Veyron. A Francfort ce fut une Grand Sport L’Or Blanc. Le parfum de l’exclusivité attire toujours autant les visiteurs, les carnets de commande ont fait le plein de clients triés sur le volet.

Alternance oblige, la prochaine édition du salon de Francfort aura lieu dans deux ans en 2013. Entre-temps le Mondial de Paris, premier évènement mondial en terme d’affluence, accueillera la planète auto en octobre 2012. Refermons les portes du salon sur la vidéo Sport-Prestige :

Lotus Evora GTE et Exige S à Francfort : retour à la raison?

Cette fois, point ce concepts fantaisistes du côté Lotus à Francfort, mais du concret. Une nouvelle Exige S, et surtout une très méchante Evora GTE, assurent le rôle principal chez le constructeur d’Hethel.

Le salon de Francfort ferme ses portes ce dimanche. On réservera le mot de la fin à l’une des bonnes surprises de ce cru 2011, sans doute pas la plus spectaculaire certes, mais le parfum est prometteur. Le parterre Lotus, moins grandiloquent qu’à Paris mais toujours aussi ambitieux, nous gratifie essentiellement de deux apparitions retentissantes. Prêtes à prendre la route, et non des maquettes en carton-pâte. Mais le retour à la raison est relatif…

La première, c’est la nouvelle Exige S. En plus d’un coup de pinceau qui modernise son museau et la rapproche visuellement de l’Elise, elle cultive loin le « light is right » cher à la marque. Même si elle accuse tout de même 200 kg de plus que sa devancière!

Elle gagne des centimètres, et l’abandon du 4 cylindres 1,8 l Toyota au profit du V6 3,5 l compressé de la Evora S ( 350 ch ) la fait grimper à 1080 kg,, mais le rapport poids/puissance reste excellent avec 3,08 kg/ch. Le chrono est sans appel, 3,8 s pour le 0 à 100 km/h et 274 km/h en pointe, nous sommes au niveau de certaines productions Porsche…

Mais on s’attardera surtout sur la Evora GTE, pistarde à peine civilisée qui devrait enterrer les critiques de ceux qui jugeaient la Evora S encore trop sage côté moteur. Cette fois, le V6 3,5 l passe à 444 ch, soit une hausse de 94 ch, et la balance perd 105 kg, désormais établie à 1277 kg. Pour ce faire, le coupé a subi une cure de carbone à outrance : portes, boucliers av / ar, spoiler, baquets… Notons enfin que la transmission, point noir des Evora et Evora S, est ici confiée à une nouvelle boite séquentielle 6 rapports.

La Evora GTE, modèle le plus puissant jamais produit chez Lotus est l’adaptation routière de la Evora alignée en courses d’endurance. Les performances, non encore dévoilées, devraient être du même acabit que la fiche technique. Volcaniques.

Salon de Francfort 2011 en vidéo :

BMW M5, tarif enfin dévoilé

La marque à l’Hélice communique enfin le prix de sa sportive présentée au salon de Francfort.

Le dernier élément manquant du puzzle vient de nous parvenir : BMW a enfin divulgué le prix de sa M5 exposée au grand public au salon de Francfort. Il faudra donc débourser quelques 117 000 euros pour s’octroyer la berline sportive. Pour rappel, le V8 4.4 biturbo déjà utilisé sur les X5 et X6M propulse 560 chevaux, soit cinq de plus que sur les modèles précédemment cités. Son couple s’évalue à 680 Nm disponible à 1 500 tr/mn.

Dotée d’une boîte M DKG Drivelogic avec palettes au volant, la M5 effectue le 0 à 100 km/h en 4,4 secondes pour une vitesse maximale de 305 km/h avec le pack M Driver (sans ce dernier la vitesse est limitée à 250 km/h). Au niveau des équipements, l’habitacle de la berline utilise une sellerie cuir, des sièges électriques, climatisation automatique quatre zones, un système audio BMW Professional et un affichage tête haute. L’arrivée en concessions de la M5 est attendue début 2012.

BMW M5 en vidéo

Francfort 2011 : le déhanché final

Qu’il s’agisse de Paris, Francfort ou Genève, c’est la tradition. Chaque grand salon international nous invite à l’aborder par une autre perspective. Celle qui tend à personnifier l’automobile, en gracile pied de nez aux esprits chagrins.

Encore une fois, principalement chez les blasons transalpins, le message visuel passe aussi par les éphémères icônes que l’on rencontre. Chez Lamborghini, on revient à une tendance plus sulfureuse après les diaphanes égéries parisiennes de l’an dernier.

Francfort 2011, c’est presque un théâtre : Alfa Romeo joue la provocation contenue pour mieux faire oublier que mis à part nous resservir le concept 4C dans une autre teinte, aucune grande première n’est présente cette année. Toujours avec subtilité néanmoins, comme Maserati qui nous gratifie encore d’une curieuse aura néo-antique, avec drapés savamment tombants et plis entremêlés au coup de crayon de Pininfarina.

Et cette fois encore, faisons fi des logorrhées incluant pêle-mêle de vagues notions de carence, de virilité et d’inconscient rétrograde. Prévisible et encombrant babil, dès que l’imagerie féminine se love sur l’automobile. Le constat est simple, à chaque fois : les salons sont plus agréables ainsi. Soyons pragmatiques, c’est tout.

Salon de Francfort 2011 en vidéo :

Audi RS5 2012 : léger lifting à Francfort

Aussi discrètement que le reste de la gamme A5, occultée par le trio S6, S7 et S8, la RS5 restylée faisait partie de l’armada Audi à Francfort. Cette fois, on en touche pas au cœur.

Logiquement, la plus performante de la gamme A5 a elle aussi droit à un remaniement cette année. La RS5 est pourtant arrivée sur le marché plus tard ( début 2010 ) que l’A5 conventionnelle, mais le restylage de celle-ci aurait sans doute vieilli la RS5 si elle était restée inchangée. Contrairement à la petite sœur S5, pas question d’abandonner l’excellent V8 4.2 FSI, fort de 450 ch et 460 Nm sur la RS5, ni la très efficace boite S-Tronic double embrayage. Techniquement, ses prestations restent d’actualité ( 0 à 100 km/h en 4,6 s, 250 km/h en pointe, voire 280 km/h en option ).

On se contente donc d’un simple lifting, avec des nervures de capot plus prononcées et l’arrivée de ces optiques avant à Leds, plus agressives, simultanément apparues sur l’A5. La calandre single frame subit le même traitement que sur cette dernière, un peu plus anguleuse en sa partie supérieure. Idem pour la poupe, qui adopte des feux à Leds légèrement remaniés.

Dans l’habitacle, on trouve nouveaux volant multifonction et pommeau de levier de vitesse. Rien de bien sorcier, simplement de quoi patienter jusqu’au renouvellement, aux alentours de 2014.

audi-rs5-facelift-2012-iaa-6 audi-rs5-facelift-2012-iaa-5 audi-rs5-facelift-2012-iaa-4 audi-rs5-facelift-2012-iaa-3 audi-rs5-facelift-2012-iaa-2 audi-rs5-facelift-2012-iaa audi-rs5-facelift-2012-iaa-7

Salon de Francfort 2011 en vidéo :

Francfort 2011 : la guerre des stands


Depuis l’ouverture du Salon de Francfort, la bataille entre les constructeurs ne vient pas seulement des modèles proposés, mais aussi de leur stand.

Dans ce genre d’évènement mondial, comme l’actuel Salon de Francfort, il faut taper fort, montrer les muscles. Deux moyens pour réussir : présenter des modèles inédits et attendus, mais aussi s’attacher au décor, à l’environnement. Les grands constructeurs présents lors du rendez-vous allemand l’ont bien compris au moment de préparer leur stand. Car c’est aussi à ça qu’on reconnait la puissance d’une marque.

BMW avait par exemple frappé fort au Salon de Francfort 2009 avec la première piste d’essai à l’intérieur de son stand. Deux ans plus tard, le constructeur bavarois a récidivé avec un immense stand comportant un circuit en étage de 300m de long pour tester l’i8 par exemple. Et, cette fois, BMW a trouvé du répondant. La bataille des stands s’est surtout résumé à un duel entre BMW et Audi.

Ces derniers ont en effet construit un stand en plein air aux dimensions énormes : 12 m de hauteur, 70 m de large et 100 m de long, soit un total de 7 000 m2. Sans oublier la fameuse piste intégrée de 400 m pouvant faire rouler 9 voitures simultanément. Dans son ensemble, le stand peut accueillir 30 voitures dont, par exemple, la R8 GT Spyder. Un stand qui a coûté 10 millions d’euros, de quoi prétendre à la victoire dans cette guerre des stands.

BMW-IAA-2011-Preview-02 P90081144 Francfort-Stand-Audi

Photos